31 août 2007

le bonheur en moins

J’ai trouvé ces propos sur un forum :   Il vaut mieux ne pas dire à une femme qu’on veut faire son bonheur. Ainsi, on suppose implicitement qu'elle est malheureuse. Même si elle l'est réellement, elle peut se sentir rabaissée par une telle affirmation. On ne peut pas faire le bonheur de personne. On peut être un compagnon agréable, sympa, attentionné... bref, on a une obligation de moyens, pas une obligation de résultat. On peut être bien avec quelqu’un mais malheureuse par ailleurs.   Des régimes... [Lire la suite]
Posté par la colere à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2007

Barre-toi !

Le meilleur économiste de France s’en est allé. Comme toujours on a droit aux hommages les plus appuyés. Pour lui et pour d’autres, je devrais créer une rubrique « Laideur » puisque j’en ai fait une pour la « Beauté ». Rappelons que c’est Barre, à travers son manuel d’économie politique qui a popularisé les idées libéralistes de l’Ecole de Chicago de Milton Friedman en France et qu’il s’est efforcé de les mettre en œuvre. C’est lui qui, le premier a culpabilisé les chômeurs qui, d’après ses fumeuses idées, sont responsables de... [Lire la suite]
Posté par la colere à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2007

COMME UN PARAPLUIE

Leur chant triste entrait dans mon être Et je croyais y reconnaître Du Rainer Maria Rilke   (Aragon interprété par Léo Ferré)     Tu en veux du Rilke ? en voici : Le partage total entre deux êtres est impossible, et chaque fois que l'on pourrait croire qu'un tel partage a été réalisé, il s'agit d'un accord qui frustre l'un des partenaires, ou même tous les deux, de la possibilité de se développer pleinement. Mais lorsque l'on a pris conscience de la distance infinie qu'il y aura toujours... [Lire la suite]
Posté par la colere à 16:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 août 2007

Raoul Marc Jennar : Au revoir !

Une fois n'est pas coutume, je publie ce texte qui explique le retrait de quelqu'un qui sait analyser et faire des propositions. in http://www.legrandsoir.info/index.php 15 août 2007. C’est avec beaucoup d’émotion que je vous écris ces lignes. Toute ma vie, j’ai payé cash le prix de mes choix. Il en est allé ainsi, une fois encore, lorsque j’ai pris la décision de soutenir la candidature de José Bové. Je suis sans emploi et sans ressources. Depuis des mois, je cherche. En dépit d’un curriculum vitae bien fourni, qui,... [Lire la suite]
Posté par la colere à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2007

Dialogues : Serrault, Lustiger et les autres

Il n’est pas dans mon intention de faire concurrence au blog de l’ami Alain mais juste d’évoquer un souvenir personnel. Il y a quelques années, je me trouvais à Paris pour quelques jours et j’en avais profité pour assister à une émission de France-Inter en direct dont l’invité était Michel Serrault. Avant que cela ne commence, le public s’est levé à son arrivée. J’en étais ému car j’y voyais la reconnaissance du public pour le grand comédien et la belle âme qu’il enveloppait. En fait, j’ai eu l’occasion de voir, plus... [Lire la suite]
Posté par la colere à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2007

un peu de beauté pure...

Sur le blog de l’ami ALAIN, on y trouve de très beaux poèmes qui nous aident à supporter les aléas de l’été. Les références suivent. Un peu de beauté pure entre le mur et moi pendant que je le longe et tout me semble clair quand je l'ai reconnue On dirait une odeur où la pensée se perd et laisse dans le vide Peut-être si le cœur ou ce qu'on nomme ainsi brûlait entièrement au moment de s'éteindre il aurait la couleur blanche de ce parfum de tout sur ma mémoire où elle s'est... [Lire la suite]
Posté par la colere à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2007

IMPORTANT ?

Comme cette année, nous avons un été pluvieux mais qu’il n’y a pas de guerre au Proche-Orient, j’en profite pour lire. Je voudrais juste partager avec toi quelques morceaux choisis et, de temps en temps, je recopierai quelques lignes que mon humeur du moment me font considérer comme importantes. Importantes ? que veut dire « important » ? Si l’on se réfère à la définition du dictionnaire, la seule valable, on n’est à peine avancé car chacun voyant midi à sa fenêtre, il considérera comme important quelque chose qui... [Lire la suite]
Posté par la colere à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]