Les législatives ont moins intéressé les médias. Sans doute la lassitude du public après un an de campagne pas toujours intéressante pourtant mais, précisément, les médias ont tout fait pour nous imposer des épisodes qui ne nous intéressaient pas. Les primaires au PS ont constitué un modèle du genre.

 

Alors qu'une pause aurait été bienvenue avant d'aborder la campagne pour les législatives, Inter a préféré maintenir son rendez-vous de « campagne » après la présidentielle. Pourtant, le Festival de Cannes aurait pu occuper le créneau avant de céder à nouveau le temps d'antenne à la politique politicienne ; comme on dit. Surtout qu'il n'y avait, forcément, rien d'intéressant à raconter.

 

La campagne officielle passait à des heures assez peu propices : un peu après 14 h dans la journée. Le soir, peu après 20 h, sur Inter, elle amputait une émission courte tandis que programmée peu après 21 h, elle aurait réduit une émission longue de deux heures. Il y a vraiment des choix incompréhensibles. Notons aussi qu'on a entendu les mêmes messages tout au long de cette campagne officielle ; messages qui s'apparentaient plus à des publicités qu'à des démonstrations.

 

La soirée électorale a été plus courte que d'habitude. Sans doute aussi la lassitude se faisait sentir ces derniers temps, confirmée par le taux d'abstention. Il a été un temps, pas si lointain, où les soirs d'élection nationale, on avait une occupation de l'antenne jusqu'à tard dans la nuit et ça reprenait le lendemain dès 6 h avec, parfois, les mêmes. Cette fois, c'était fini à 22 h et beaucoup de chaines de télévision ont juste accordé quelques dizaines de minutes aux résultats avec un commentaires au lieu des sempiternels débats d'après tour où les perdants annoncent qu'ils vont se reprendre et que leurs vainqueurs n'auront pas la vie facile tandis qu'eux, fanfaronnent.

 

Au chapitre des médias, on ajoutera le canular téléphonique de l'imitateur Gérald Dahan, dont l'enregistrement est disponible sur la toile. Gérald Dahan avait débuté sur France-Inter chez Laurent Ruquier. Quand il a été embauché dans la matinale d'Inter à la rentrée de septembre 2010, on avait crié à la reprise en main par la droite car il avait participé à une fête organisée par l'UMP. Lorsqu'il a été limogé, peu de temps après, personne n'a levé le petit doigt pour protester. On n'en était pas une contradiction près puisqu'on accusait aussi son directeur, Philippe Val, d'être sarkoziste alors que pendant des dizaines d'années il avait évolué dans la mouvance d'ultra-gauche. Voilà que, maintenant, on accuse Dahan d'avoir sa carte au PS. En tout cas, quoi qu'en dise l'intéressée, elle a bien tenu les propos entendus. Du reste, elle n'a pas besoin d'être piégée pour débiter des énormités, les vidéos de ses apparitions sur les plateaux de télévision montrent qu'elle atteint des sommets dans les profondeurs de la bêtise crasse.

 

Enfin, prolongation lundi matin sur Inter avec une grève surprise. Le maitre de cérémonie habituel, M. Patrick Cohen est tout déstabilisé à l'idée de passer des chansons en lieu et place de la publicité et des indicatifs à caractère publicitaires. Pourtant, aucun des chroniqueur n'a vu sa prestation supprimée, ni aucun bulletin de service. Au contraire, un peu de musique a permis de souffler un peu. Reste que la programmation musicale était en dessous de tout pour une tranche grand public, mais ça, on est habitué.

 

On retiendra que, contrairement à la période qui a précédé la présidentielle, les médias ont joué à peine leur rôle d'informateurs. Leur désintérêt ainsi que celui du public pour les législatives montre bien la primauté de la fonction présidentielle dans notre pays.

 

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2012/03/16/23777510.html

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2012/03/09/23715631.html

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2012/04/06/23946622.html

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2012/04/09/23968595.html

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2012/04/24/24090086.html

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2012/04/18/24042279.html