Sur Inter, ce matin, une sorte d'actualisation du dessin de Plantu qui date de 1974 pour faire remarquer que « la crise » est un terme qui englobe quantité de dysfonctionnements de la société que la seule crise énergétique de l'époque masquait un peu trop bien.

 

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2013/10/06/28157028.html

 

L'entretien avec François Miquet-Marty porte sur des thèmes éloignés des problèmes de finance, de chômage, de dette, d'UE. On parle de relations entre voisins, de tolérance, de respect, de valeurs individuelle et collective, de moyens originaux pour s'en sortir en dehors des circuits officiels.

 

Bien sûr, comme chaque fois qu'on a une personnalité peu médiatisée, on n'a pas de vidéo (donc, difficile d'intéresser le public sur les réseaux dits sociaux). On pourrait penser que c'est aussi parce qu'on est un jour férié. Faux, puisque les chroniqueurs de l'émission de divertissement font la une de la page du site Internet.

 

Bien sûr, comme tous les jours où il ne travaille pas, on a eu droit au pirate habituel de l'antenne. Cette fois, il avait légèrement modifié son style mais son fonctionnement est toujours le même. Il s'en prend d'abord à l'invité dont il met en évidence les liens avec un employeur qu'il récuse. Cette fois François Miquet-Marty est Pdg de Viavoice, institut de sondages contestables mais ça n'enlève rien à l'analyse qu'il a développé et qui est du plus grand intérêt.

 

Nous recommandons donc d'écouter le lien :

http://www.franceinter.fr/emission-le-79-quand-les-francais-parlent-de-la-crise

 

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=759910

 

On peut se dispenser d'écouter la chronique de François Morel. Si l'on est d'accord sur le fond,

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2013/02/11/26385797.html

 

on fera remarquer, encore une fois, qu'un humoriste n'est pas là pour faire la morale