Higelin tombé du ciel

Un souvenir perso que j’ai déjà publié. C’était lors de la veillée funèbre de l’Abbé-Pierre à Bercy.

Un sans-abri qui avait des talents de musicien et de chanteur est intervenu sur la scène. Le hasard a fait que le grand Jacques Higelin est passé après lui.

« Il se dit artiste et le prouve avec son harmonica. Il gueule ! il gueule comme savait gueuler l’Abbé. Il nous dit que la nuit où il est mort, deux SDF sont morts de froid. Il  réclame une minute de silence pour eux et pour tous ceux qui sont morts depuis le début de l’hiver. Pourtant l’hiver est particulièrement doux cette année mais le froid est plus dur pour les pauvres. Je pense à ce type tellement emmitouflé dans ses cartons que le camion des poubelles l’a écrasé.

Appelé sur l’estrade, Jacques Higelin va le chercher. Il se met au piano mais lui laisse le micro. Higelin ne chantera pas. Il s’est effacé devant celui qui savait dans sa chair ce que veut dire coucher dehors. »

C’est ça, Higelin, un grand seigneur !

Je l’ai découvert en entendant « Pars », au mitan des années 1970. Impressionné dès la première écoute.

Maintenant, c’est lui qui part et on le lui demande pas.

 

http://www.encyclopedisque.fr/disque/58337.html

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2007/01/28/3824401.html

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2012/05/19/24293570.html#comments

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2013/10/24/28279401.html

http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2013/12/11/28641907.html