22 août 2019

L'Afrique n'enchante plus

Après les larmes de la fin pour M. Pauchon, c’est le tour de Soro Solo. D’abord, précisons que notre habitude, issue de nos lointaines lectures du Monde au temps où les lycéens étaient censés le lire parce que c’était le journal de référence, consistant à mettre « Monsieur » ou « Madame » devant le patronyme ne peut s’appliquer à Soro Solo dans la mesure où il s’agit d’un nom d’artiste. Idem pour feu Johnny Halliday. http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2019/06/27/37461565.html Donc, Soro Solo est prié... [Lire la suite]