21 octobre 2017

Radios généralistes : saison 2017 / 2018 – PUBLICITÉ

C’est le moment du traditionnel point sur les nouveaux programmes des radios généralistes et notamment d’Inter. Il faut laisser du temps pour que des émissions s’installent et il n’est pas bon de monter au créneau dès l’annonce de la nouvelle grille.   Pour ceux qui ne liront pas jusqu’au bout, traitons d’abord de la question la plus importante, à nos yeux (ou plutôt à nos oreilles), à savoir la publicité sur Inter. Rappel des faits, le nouveau PDG, M. Mathieu Gallet, a décidé, peu après sa prise de fonction d’ouvrir les... [Lire la suite]
Posté par la colere à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 octobre 2017

Radios généralistes : saison 2017 / 2018 - PROGRAMMES

Côté programmes. Rien de révolutionnaire : c’est le triomphe du macronisme dans tous les secteurs de la société. Question : est-ce que le macronisme est une conséquence de la résignation et de la servitude volontaire ou bien, est-ce qu’il en est la cause en ce sens qu’il induit une acceptation de tout ce qui est imposé par les décideurs ? Sur Inter, la grande affaire aura été le départ de M. Patrick Cohen pour Europe 1, station qui a autrefois révolutionné la radio mais qui cherche sa place entre la populaire RTL et... [Lire la suite]
Posté par la colere à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 octobre 2017

Radios généralistes : saison 2017 / 2018 - OBSERVATIONS

Ça devient une obsession mais force est de constater que l’influence de M. Bouteiller quand il était directeur de France-Inter a profondément marqué la Maison ronde. Lors d’un échange entre Kathleen Évin et son prédécesseur au micro, Gérard Lefort, on apprenait qu’ils avaient eu « tous les deux le même maître » et qu’il leur avait appris à « écrire tout ce qu’ils disent à l’antenne ». Autrefois, cette pratique était plutôt mal vue et attribuée à des confrères sinon hésitants du moins pas encore assez surs d’eux.... [Lire la suite]
Posté par la colere à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 juillet 2017

Inter en fête (enfin)

On dirait que les choses changent sur Inter. Le 30 juin 2017, dernier jour de la saison radiophonique, il n’est question que du départ de M. Patrick Cohen. On sait qu’il rejoint la station du groupe Lagardère à la rentrée. Nous voulions y consacrer un article et puis… à quoi bon ? Est-ce si intéressant, même dans le cadre du travail de mémoire et de critique des médias que nous effectuons à longueur d’année.   D’habitude, sur Inter, quand quelqu’un s’en va, on le signale juste au moment de son départ. Tout juste... [Lire la suite]
25 juin 2017

Le silence de Denis Astagneau

Il est un nom qu’on connaît depuis toujours ou, du moins, c’est l’impression qu’il donne tant on l’entend, tant on l’a entendu. Denis Astagneau, c’est un peu comme « Christian Magdelaine à Rosny-sous-Bois ». Il semble naturel à n’importe quel moment, un peu comme l’indicatif de la station radio. En fait, on entend surtout Denis Astagneau le matin, voire le matin très tôt. On l’entend aussi les fins de semaines. C’est lui qui garde la maison quand les autres, les plus connus, sont au repos ou ne sont pas encore arrivés. Cette... [Lire la suite]
Posté par la colere à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 mai 2017

Nique Tes Médias

Voici quelques années que ça dure. Désormais, quand on fait la une des médias pendant plusieurs jours, mieux, plusieurs semaines, on est assuré de la célébrité éternelle. La semaine dernière, la radio Inter, qui diffuse de la musique avec parcimonie (en dehors des quelques émissions qui y sont consacrées), nous a gratifiés de quelques dizaines de secondes à l’occasion de la sortie du nouvel album du groupe NTM reformé. D’habitude, à moins des disques patronnés par la station, les créneaux d’informations ne donnent aucune nouvelle de... [Lire la suite]

23 avril 2017

Si l’on parlait du Vénézuéla ?

Ben oui, tiens, puisqu’on peut pas parler politique en ce jour de scrutin présidentiel. Apparemment, rien que de très anodin. En plus, c’est bien pour l’ouverture d’esprit dont fait preuve Inter. Sauf qu’on ne parle du Vénézuéla, en France, que depuis que M. Mélenchon a fait connaître son intérêt pour son gouvernement qui a choisi de nationaliser les ressources naturelles, et donc le pétrole, et de redistribuer la rente à la population plutôt que de verser des dividendes à des étrangers qui n’investissent pas au Vénézuéla ; ni... [Lire la suite]
15 avril 2017

Regard sur la campagne 2017

D’abord, il faut rappeler que l’élection présidentielle est la plus populaire avec les élections municipales. Dans les deux cas, il s’agit de choisir un chef. Il faut croire que pour l’humain, rien n’est plus important. On ironise sur notre constitution qui ne fonctionne plus mais, force est de constater que l’humain a besoin d’un chef et qu’il préfère pouvoir le choisir mais s’accommode, finalement, quand on le lui impose. Le rôle du député n’est pas bien connu. Pour beaucoup, il ne sert à rien, il est grassement payé et trouve le... [Lire la suite]
Posté par la colere à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 janvier 2017

Marre de la pub sur France-Inter

Donc, les résultats de l’audience des radios encourage toujours plus la direction d’Inter dans ses choix. Rappelons nos réticences sur ces résultats dans la mesure où, à chaque période, toutes les audiences progressent comme si le nombre d’auditeurs était, comme l’univers, en expansion constante. Réticences encore quand sont considérées comme « généralistes » des radios aussi différentes que RTL, NRJ, Europe 1, Inter, France-Info, RMC, France-Bleu. On compare ce qui n’est pas comparable. Toutes ces radios ne jouent pas sur... [Lire la suite]
Posté par la colere à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 décembre 2016

Dehors, les sans-abris !

Ils y sont déjà ? Alors, comment s'en débarrasser ? On pourrait croire qu'être sans abri, être dehors jour et nuit, tous les jours, quelque soit le temps et température, c'est déjà beaucoup. C'est énorme. Il faut croire que ça n'est pas assez puisque tout est fait pour que les sans-abris n'aient même pas une place pour se poser. À Paris et dans toutes les grandes villes de notre beau pays, on s'ingénie à les traquer, à les chasser, à les empêcher d'approcher. Bref, à les empêcher de vivre ou, plutôt, de survivre. Dès le... [Lire la suite]