19 octobre 2019

Un monde des faux-semblants (par Jérémy)

J'aime bien  l'expression "compétition de victimes" : elle me rappelle Cioran qui, longtemps, s'est attardé sur ma table de chevet. Ce monde que tu décris à merveille est un gigantesque foutoir où bien et mal se confondent, où l'on sera tour à tour, au gré des épisodes de vie que l'on traverse, et prédateur et victime, et maître et valet, et mouche du coche et idiot utile, où le regard traqué du voyou en fait la proie du flic devenu l'ennemi public, où l'on se dit qu'on a moins, ou autant à craindre du gang qui traîne les rues... [Lire la suite]
Posté par la colere à 10:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 octobre 2019

De la banalisation des tragédies humaines et de l'annihilation de l'empathie (par Jérémy)

Le fait que rien ne veut plus rien dire de ce qui naguère était - et non se voulait - signifiant, qu'on ne compte en tant que personne qu'à hauteur de sa capacité à "produire des richesses", à contribuer à en produire. Rien ne veut plus rien dire alors même que, paradoxe ! l'obsession de la communication nous conduit à baigner dans les mots, fussent-ils expurgés de sens, ce qui importe étant de dire, sans se poser la question de savoir à qui, ni même si cela aura quelque effet, le fait de dire et d'inviter à dire procurant l'illusion... [Lire la suite]
06 octobre 2019

Suicides de profs

Le suicide est un sujet douloureux et extrêmement difficile à aborder. Beaucoup pensent qu’il s’agit de lâcheté. Ce sont ceux qui prétendent que « eux-aussi » ont connu des problèmes graves mais que « eux » se sont battus et les ont affronté avec courage. Dialogue impossible car personne ne connaît le passé des uns et des autres ni sa capacité à aborder telle ou telle autre difficulté. Il faudrait les voir faire la démarche consistant à prendre l’instrument fatal ou marcher vers une mort certaine. Qui aurait ce... [Lire la suite]
18 septembre 2019

La langue pour survivre (expression et exclusion 3)

Depuis des mois, nous avons entrepris de noter quelques fautes de français entendues ici ou là mais principalement à la radio, média de l’oralité, donc de la transmission. Ne parle-t-on pas de « langue maternelle » ? Désormais, pas un jour ne passe sans entendre une ou plusieurs fautes et pas dues à l’étourderie, l’emballement mais bien à une ignorance du vocabulaire et des règles élémentaires de la grammaire, c’est à dire du fonctionnement de la langue. Ces fautes relevées ne sont plus exceptionnelles. Les... [Lire la suite]
18 juillet 2019

Michel ONFRAY parle de la France et des médias

Nous publions des extraits de l’entrevue que le philosophe normand a accordé à L’Express. Il s’agit bien sûr des paragraphes qui vont dans les sens des idées défendues ici depuis des années et singulièrement depuis deux ou trois ans. Il semblerait que l’élection de M. Macron à la Présidence suprême ait accéléré un processus de désintégration de la France et de l’idée qu’on se fait d’elle partout dans le monde. Nous avions pointé l’attrait pour le modèle français, de plus en plus dénigré ici, à l’occasion de l’Exposition Universelle... [Lire la suite]
19 juin 2019

Grève dans l'audiovisuel public et après ?

La grève à Radio France intervient au moment où, depuis plus d’une semaine, des centaines de visiteurs de la Lanterne de Diogène ont consulté la rubrique (tag) « médias » et notamment les articles consacrés à Europe 1.   Il ne faudrait pas voir dans cette nouvelle grève dans le groupe de radios dites de « service public », un simple mouvement d’humeur de la part de professions qui ne sont pas les plus malheureuses. Quand bien même, la grève doit être respectée car elle émane de personnes qui sont... [Lire la suite]

07 juin 2019

Belfort vaincue (réponse à la tribune de M. Chevènement)

Nous avons publié hier ce long texte qui reprend nombre d’idées, d’analyses et de valeurs défendues ici. Sur un mode apparemment anecdotique, nous avons déjà rappelé que les fleurons de l’industrie française ont été dépecés, démantelés au gré des privatisations dans la mesure où les actionnaires, toujours attirés par le plus offrant, se sont tournés, retournés, détournés vers des capitaux étrangers. Nous avons aussi attiré l’attention sur le rôle occulte et prépondérant de Bouygues qui détermine, de fait, l’orientation économique du... [Lire la suite]
06 juin 2019

Du déclin du patriotisme des élites en France

Nous publions l’intégralité de cette tribune parue dans Le Figaro parce qu’elle coïncide avec nombre de thèmes défendus ici. Nous publierons notre propre commentaire prochainement. https://eldorhaan.wordpress.com/2019/06/04/le-figaro-premium-jean-pierre-chevenement-le-drame-dalstom-temoigne-du-declin-du-patriotisme-des-elites-en-france/ http://www.lefigaro.fr/vox/economie/jean-pierre-chevenement-le-drame-d-alstom-temoigne-du-declin-du-patriotisme-des-elites-en-france-20190604 Le Figaro Premium – Jean-Pierre Chevènement: «Le drame... [Lire la suite]
02 juin 2019

Chronique de la désillusion : toujours travaille jamais riche (réponse de Jérémy)

Vous avez reçu un nouveau commentaire sur votre blog : "la lanterne de diogène". Le voici : "Tout le monde il est beau...." jouait en fait sur le courant "Jesus-Christ superstar", mis en avant par l'opéra-rock éponyme et un mouvement hippie qui, aux Etats-Unis, voyait en la figure christique une sorte de précurseur. Yanne avait imaginé une radio commerciale d'un nouveau genre avec rubriques excentriques, et sans doute les concepteurs de Canal Plus s'étaient-ils inspirés de son scénario. Il anticipa dans ce film ce que deviendraient... [Lire la suite]
30 mai 2019

Chronique de la désillusion : des sous !

Cher Jérémy, je suis content de te retrouver et de lire tes lignes. Je suis moins d’accord sur ceux que tu qualifies de girouettes car, souvent, ce sont des minoritaires qui, à tort (souvent) ou à raison (parfois), se rallient à quelqu’un dont ils pensent qu’il aura plus de poids pour faire avancer des idées encore peu partagées. Peut-on leur en vouloir, quand ils sont entourées d’une poignées d’idéalistes et de lucides, de se rapprocher de quelqu’un qui a plus de chances d’arriver au pouvoir et de faire avancer un peu leur... [Lire la suite]