19 juin 2019

Prix Luc-Collès

Je suis sincèrement heureux d’annoncer à mon tour la création du Prix Luc-Collès.   La Belgique francophone entend ainsi honorer une sommité qui a tant fait pour la diffusion de la langue fraternelle qu’est le français. Ainsi, en 2014 Luc Collès a crée un concours d’écriture dans les écoles des primo arrivants. Les gagnants ( 3 prix ) sont récompensés . Cette année ce prix a pris le nom de : Prix interculturalité Luc-Collès   Mes remerciement à son épouse Fadia et à leur fille Florence pour ces photos et pour avoir... [Lire la suite]
Posté par la colere à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 février 2019

Victoires pour rien !

Extraordinaire pays ! La cérémonie censée honorer la chanson française, Les Victoires de la musique, vient de récompenser la seule chanteuse en lice qui ne chante pas en français. Son tube du moment est en anglais… Aucun autre pays ne fait ça. Ailleurs, quand on organise une festivité de dimension nationale (et pas internationale donc), on promeut les artistes locaux. Imagine-t-on, dans le même ordre d’idée, une fest-noz, proposant du cor des Alpes ou des polyphonies corses ?   Il y a une trentaine d’années, des... [Lire la suite]
13 octobre 2018

Francophonie et conscience

Une fois de plus, le sommet de la Francophonie s’achève en eau de boudin. Avec l’appui de la France qui veut remettre les pieds au Rwanda après que son Président (depuis 2000) lui ait tourné le dos, mis fin à l’enseignement du français au profit de l’anglais et adhéré au Commonwealth, la candidate appuyée par le Rwanda, Mme Louise Mushikiwabo a été élue au poste de Secrétaire. Les pays africains s’en réjouissent puisque la présidence revient à nouveau au continent noir après l’intermède américiain de Mme Michaëlle Jean, Canadienne... [Lire la suite]
02 décembre 2017

Luc COLLÈS

Avec la disparition du professeur Luc Collès, c’est un des plus éminents suiveurs de La Lanterne de Diogène qui s’en va. Le professeur avait été intéressé par nombre de mes papiers et avait la gentillesse de les considérer à l’égal de ses travaux. Cette reconnaissance valait encouragement.   J’adresse un message d’amitié à Fadia, son épouse, à leurs enfants et à tous ceux qui sont restés auprès de lui au cours de ces dernières années où, malade, il vivait un calvaire augmenté par son souci d’aller donner ses cours.   ... [Lire la suite]
Posté par la colere à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 novembre 2017

Langue française et condition féminine

C’est parti pour 6 pages dactylographiées soient un peu moins de 20 feuillets…et sans image. Bon courage !   Depuis quelques semaines, la langue française fait l’objet d’attentions auxquelles elle n’était pas habituée. En fait, il s’agit de faire acter la place féminine dans la langue et mettre fin à la sacro-sainte règle du « masculin qui l’emporte sur le féminin ». Dans cette affaire, on omet surtout de rappeler le principe d’économie en langue et la simplification qui est imposée par l’usage. Il s’agit, en... [Lire la suite]
18 décembre 2016

Comment Inter a renoncé à Haïti

Le Président de la République a annoncé, peu après 20 h, jeudi 1 décembre 2016, qu’il renonce à briguer un second mandat. Son discours a été précédé d’un communiqué laconique de l’Élysée, environ une heure seulement avant 20 h, horaire des principaux journaux télévisés en France. L’allocution a duré 10 mn et, comme il fallait s’y attendre, a été suivie d’une émission spéciale pour commenter. D’habitude, les rédactions audiovisuelles ont le temps de préparer leurs plateaux mais on a bien vu que, même sans préparation, elles occupent... [Lire la suite]
Posté par la colere à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 novembre 2015

Commentaires sur un livre que je n'ai pas lu

Ce livre, c'est celui de Boualem Sansal, « 2084 » qui vient d'être couronné par le Grand Prix de l'Académie française, premier prix littéraire remis de la saison.   Or, la veille ou l'avant-veille, le jury du Prix Goncourt, le plus prestigieux de la saison et de la littérature francophone, a décidé de ne pas retenir ce titre. M. Bernard Pivot, s'en est expliqué par des critères littéraires. On ne savait pas Bernard Pivot si attaché à l'expression, au style, bref à la littérature. Sauf dans les 3 ou 4 premières années... [Lire la suite]
08 septembre 2015

Ouvrir la porte aux réfugiés

On mélange tout, sciemment ou non. Tout se mêle : les sans-papier, les clandos, les réfugiés, les fraudeurs, les Roms, les terroristes. Tout ça, comme la photo – peut-être truquée – pour se donner bonne conscience et refuser un simple geste humain. Certaines voix réclament que les donneurs de leçons ou de conseils (nous en sommes) fassent le premier pas et accueillent chez eux une famille. Tout le monde ne le peut pas et il n'est pas question de forcer, même ceux qui disposent de grands logements, à mettre à la disposition des... [Lire la suite]
11 décembre 2013

Jean-Louis FOULQUIER

Alors que je n'ai pas encore eu le temps de terminer mon second commentaire sur le demi-siècle de France-Inter, voici que le destin s'abat sur une des très grandes voix de la station : Jean-Louis Foulquier. Justement, en écoutant le spectacle de clôture du cinquantenaire, je trouvais que les chanteurs citaient beaucoup Jean-Louis Foulquier et je voyais là un hommage vibrant à celui qui a tant fait pour eux et pour ce genre si particulier qui est la chanson de qualité où une musique souvent très bonne (mais parfois juste moyenne)... [Lire la suite]
Posté par la colere à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mai 2013

L'ami de GEORGES

Georges Moustaki a choisi le prénom de Georges en hommage à Brassens, autre chanteur qui s'accompagnait à la guitare. Une même envie de contester la société, d'en décrire les travers et surtout les beautés et l'amour en grattant les cordes de ce petit instrument facile à emporter et tellement convivial. Moustaki, c'est le chanteur qui accompagne les soirées entre jeunes, entre ados et pré-ados comme on ne disait pas autrefois. Avec Maxime (Leforestier) et Hugues Auffray, c'était son ombre qui planait au dessus des feux de bois,... [Lire la suite]
Posté par la colere à 13:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,