18 juillet 2019

Michel ONFRAY parle de la France et des médias

Nous publions des extraits de l’entrevue que le philosophe normand a accordé à L’Express. Il s’agit bien sûr des paragraphes qui vont dans les sens des idées défendues ici depuis des années et singulièrement depuis deux ou trois ans. Il semblerait que l’élection de M. Macron à la Présidence suprême ait accéléré un processus de désintégration de la France et de l’idée qu’on se fait d’elle partout dans le monde. Nous avions pointé l’attrait pour le modèle français, de plus en plus dénigré ici, à l’occasion de l’Exposition Universelle... [Lire la suite]

27 juin 2019

Les larmes de la fin

Nous parlons de la fin de la saison courante sur Inter, sujet qui ne met pas en péril l’équilibre du monde ni la vie d’une personne. Larmes parce qu’on a senti l’émotion lors de l’annonce du départ de M. Hervé Pauchon. À la radio, on n’est pas distrait par l’image par conséquent, on perçoit les inflexions des voix, les silences, la gravité, la légèreté. Il n’est que de se rappeler l’éloge funèbre prononcé par le Président Mitterrand lors des obsèques de son ancien Premier Ministre, Bérégovoy, pour affirmer que la douleur n’était pas... [Lire la suite]
Posté par la colere à 18:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 juin 2019

Belfort vaincue (réponse à la tribune de M. Chevènement)

Nous avons publié hier ce long texte qui reprend nombre d’idées, d’analyses et de valeurs défendues ici. Sur un mode apparemment anecdotique, nous avons déjà rappelé que les fleurons de l’industrie française ont été dépecés, démantelés au gré des privatisations dans la mesure où les actionnaires, toujours attirés par le plus offrant, se sont tournés, retournés, détournés vers des capitaux étrangers. Nous avons aussi attiré l’attention sur le rôle occulte et prépondérant de Bouygues qui détermine, de fait, l’orientation économique du... [Lire la suite]
06 juin 2019

Du déclin du patriotisme des élites en France

Nous publions l’intégralité de cette tribune parue dans Le Figaro parce qu’elle coïncide avec nombre de thèmes défendus ici. Nous publierons notre propre commentaire prochainement. https://eldorhaan.wordpress.com/2019/06/04/le-figaro-premium-jean-pierre-chevenement-le-drame-dalstom-temoigne-du-declin-du-patriotisme-des-elites-en-france/ http://www.lefigaro.fr/vox/economie/jean-pierre-chevenement-le-drame-d-alstom-temoigne-du-declin-du-patriotisme-des-elites-en-france-20190604 Le Figaro Premium – Jean-Pierre Chevènement: «Le drame... [Lire la suite]
02 juin 2019

Chronique de la désillusion : toujours travaille jamais riche (réponse de Jérémy)

Vous avez reçu un nouveau commentaire sur votre blog : "la lanterne de diogène". Le voici : "Tout le monde il est beau...." jouait en fait sur le courant "Jesus-Christ superstar", mis en avant par l'opéra-rock éponyme et un mouvement hippie qui, aux Etats-Unis, voyait en la figure christique une sorte de précurseur. Yanne avait imaginé une radio commerciale d'un nouveau genre avec rubriques excentriques, et sans doute les concepteurs de Canal Plus s'étaient-ils inspirés de son scénario. Il anticipa dans ce film ce que deviendraient... [Lire la suite]
30 mai 2019

Chronique de la désillusion : des sous !

Cher Jérémy, je suis content de te retrouver et de lire tes lignes. Je suis moins d’accord sur ceux que tu qualifies de girouettes car, souvent, ce sont des minoritaires qui, à tort (souvent) ou à raison (parfois), se rallient à quelqu’un dont ils pensent qu’il aura plus de poids pour faire avancer des idées encore peu partagées. Peut-on leur en vouloir, quand ils sont entourées d’une poignées d’idéalistes et de lucides, de se rapprocher de quelqu’un qui a plus de chances d’arriver au pouvoir et de faire avancer un peu leur... [Lire la suite]

30 mai 2019

Chronique de la désillusion : les boute-en-trains (réponse à Alain)

Analyse d’un homme désabusé. On nous dit, depuis l’automne, que la colère gronde, que les Français n’en peuvent plus, qu’ils sont à bout, qu’ils ont compris, devant la répression policière, que le système est mauvais. Or, non seulement, les contestataires ne rejoignent pas nos manifestations – les manifestations syndicales pourtant unitaires – mais, en plus, quand on leur demande leur avis, ils ne votent pas pour nous. Pis, ils votent pour ceux qui défendent le système dont ils se plaignent tant ! Comment s’en étonner quand les... [Lire la suite]
Posté par la colere à 11:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 mai 2019

Des résultats des élections européennes de 2019

Les soirs d’élections se ressemblent. Ça commence par des plateaux où des spécialistes analysent, commentent, dissèquent sans pouvoir s’appuyer sur des résultats et quand, enfin, on a du concret, ils passent leur temps à affirmer : je vous l’avais bien dit ! Souvent, ils ont changé opportunément d’avis avec les premières estimations ce qui leur permet de fanfaronner et de prendre date pour les prochaines élections. On va pas se priver de gens aussi indispensables. Ensuite, les intervenants extérieurs sont systématiquement... [Lire la suite]
10 mai 2019

Manifester malgré tout

Nous sommes vraiment à la fin d’une époque, à la fin d’un cycle. Le monde évolue et c’est enfoncer une porte ouverte que de le dire. La technologie offre des possibilités qui n’étaient même pas des rêves mais des idées farfelues ou enfantines dans les années 1960 quand on évoquait l’an 2000. Malgré tout, malgré une explosion démographique inédite et favorisée par les prémices de ces nouvelles technologies, les décideurs s’accrochent à leurs vieilles certitudes, ne serait-ce que parce qu’ils y ont un intérêt personnel et freinent les... [Lire la suite]
Posté par la colere à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 février 2019

Victoires pour rien !

Extraordinaire pays ! La cérémonie censée honorer la chanson française, Les Victoires de la musique, vient de récompenser la seule chanteuse en lice qui ne chante pas en français. Son tube du moment est en anglais… Aucun autre pays ne fait ça. Ailleurs, quand on organise une festivité de dimension nationale (et pas internationale donc), on promeut les artistes locaux. Imagine-t-on, dans le même ordre d’idée, une fest-noz, proposant du cor des Alpes ou des polyphonies corses ?   Il y a une trentaine d’années, des... [Lire la suite]