05 janvier 2020

La culture entre plaisir et démocratie

Jérémy écrit : "Je pense que ce rapport forcené au quotidien, aveuglé à ce qui se passe autour du quotidien, ne doit rien à quelque dérive de l'enseignement qui remonterait à un obscur ministre des années 70. J'ai pas mal bourlingué, Diogène, et j'ai toujours, et partout où je suis allé, connu des gens curieux et ouverts et d'autres, la plupart, qui se contentent de vivre sans chercher à exister au-delà du tout-un-chacun. J'expliquerais cela par l'influence d'un milieu : les préoccupations des classes populaires et moyennes... [Lire la suite]
Posté par la colere à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 décembre 2019

Paris, je ne t'aime plus

Paris ne détient pas le monopole de la bêtise consistant à rendre difficile la circulation dans l’espoir naïf (pour rester poli) de dissuader de prendre la voiture. Le moindre village, surtout s’il a quelque importance (chef-lieu de canton, bourg touristique ou bien équipé), va multiplier les sens interdits, les portions de petites rues interdites à la circulation, les stationnements supprimés, les concentrations sur un petit nombre de rues. Le maire met en avant la sécurité. Personne n’est contre la sécurité et le moindre doute... [Lire la suite]
Posté par la colere à 12:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 décembre 2019

J'arrive (à Paris) où je suis étranger

À chaque retour à Paris, je me sens obligé d’écrire tellement ce que j’y vois me trouble et me déstabilise. Je ne raconte pas ici chacun de mes déplacements mais, dans cette ville où je suis né et y ai grandi, je me sens à présent étranger au point de ne même pas reconnaître nombre d’endroits pourtant immeubles (au sens juridique) mais qui paraissent avoir été transformés. Il se trouve que j’ai dû passer un après-midi au volant de ma voiture. Désormais, on ne peut rouler en confiance nulle part. Il y a de plus en plus de... [Lire la suite]
Posté par la colere à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 décembre 2019

Gilets-jaunes, un an après : la preuve par le Medef

  Un entretien avec le patron des patrons, M. Geoffroy Roux de Bézieux, paru dans Marianne (n°1185 du 25 novembre 2019) vient à point nommé, un an après, pour donner raison à notre observation. D’une part, malgré la durée tout à fait exceptionnelle, le mouvement des gilets-jaunes ne s’est jamais traduit par le moindre jour de grève, ce qui est pour le moins stupéfiant. Ensuite, le patron du Medef rappelle que nombre de chefs de petites entreprises occupaient les ronds-points au début et que, par conséquent, à aucun moment les... [Lire la suite]
Posté par la colere à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 décembre 2019

Gloria mundi ou comment les médias parisient découvrent le monde qui les entoure

J’avais commencé ce commentaire et m’apprêtais à le publier quand j’ai entendu « Le Masque & la Plume ». Ce n’est pas tant la critique du film qui est intéressante mais les arguments qu’avancent les critiques très parisiens de la célèbre tribune. D’abord, ils disent que c’est la première fois que Guédiguian filme le « nouveau quartier de la Joliette ». Ils ne font, bien évidemment, que répéter ce qu’il y a dans le dossier de presse car ils ne savent pas où est la Joliette, pas plus qu’ils ne savaient où était... [Lire la suite]
Posté par la colere à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 décembre 2019

Fin programmée des trains en France

Bon, cet article retarde encore, après ceux sur la grève en cours à Radio France, inévitable, l’article sur les territoires et l’entreprise ainsi que sur l’actualité à la radio en cette fin d’année. Seulement, aujourd’hui, 1er décembre, il y a du changement à Sncf (et plus LA Sncf et ce n’est pas qu’un détail).     Nous avons montré, à plusieurs reprises, comment, dans un pays comme la France, l’état du train accompagne les mutations de la société, de la politique, de manière significative et pas seulement hautement... [Lire la suite]

28 novembre 2019

Grève à Radio France et vie en province à l'heure des "économies" (par Jérémy)

"C'est le serpent qui se mord la queue et qui à force de mordre, va s’auto-cannibaliser. Cela dit, je ne me fais pas trop de souci pour les commentateurs-propagandistes de la Pensée unique promis aux barques de licenciements programmées à Radio-France. Ils ont leurs réseaux, ils sont partie intégrante du système, ils en sont les courroies, il y aura toujours un coup de piston pas loin. Et puis que sont-ils, sinon des minutes de fond sonore ? Que représentent-ils en tant que références ? Qu'on ne s'inquiète pas, parmi les auditeurs... [Lire la suite]
19 octobre 2019

Un monde des faux-semblants (par Jérémy)

J'aime bien  l'expression "compétition de victimes" : elle me rappelle Cioran qui, longtemps, s'est attardé sur ma table de chevet. Ce monde que tu décris à merveille est un gigantesque foutoir où bien et mal se confondent, où l'on sera tour à tour, au gré des épisodes de vie que l'on traverse, et prédateur et victime, et maître et valet, et mouche du coche et idiot utile, où le regard traqué du voyou en fait la proie du flic devenu l'ennemi public, où l'on se dit qu'on a moins, ou autant à craindre du gang qui traîne les rues... [Lire la suite]
Posté par la colere à 10:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 octobre 2019

De la banalisation des tragédies humaines et de l'annihilation de l'empathie (par Jérémy)

Le fait que rien ne veut plus rien dire de ce qui naguère était - et non se voulait - signifiant, qu'on ne compte en tant que personne qu'à hauteur de sa capacité à "produire des richesses", à contribuer à en produire. Rien ne veut plus rien dire alors même que, paradoxe ! l'obsession de la communication nous conduit à baigner dans les mots, fussent-ils expurgés de sens, ce qui importe étant de dire, sans se poser la question de savoir à qui, ni même si cela aura quelque effet, le fait de dire et d'inviter à dire procurant l'illusion... [Lire la suite]
10 octobre 2019

Marie-José NAT et après

Il est rare que la disparition d’une personne que je n’ai pas connu me touche à ce point. Je crois même n’avoir vu aucun des films où elle joue. Pourtant, je suis bouleversé ce soir. On lira sa biographie n’importe où et elle m’importe peu, encore que de savoir que sa mère était une simple bergère en Corse, quand on sait comment était l’île à la moitié du siècle dernier et même encore après la guerre. Peu importe. Elle avait épousé, ces dernières années, l’immense Serge Rezvani. Serge Rezvani, c’est quelqu’un de tout à fait... [Lire la suite]
Posté par la colere à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,